You are currently viewing Bangkok et Ayutthaya : 2 villes d’une importance capitale.

Bangkok et Ayutthaya : 2 villes d’une importance capitale.

La Thaïlande possède une histoire passionnante et riche.  

Je vous en parle régulièrement à travers les récits de mes road trips. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de deux de ses capitales historiques, Ayutthaya et Bangkok.

La première est la capitale du Royaume de Siam (l’ancien nom de la Thaïlande) jusqu’en 1767. Bangkok prend le relais en 1782.

Je vous emmène donc découvrir ces deux cités, l’une disparue, l’autre extrêmement vivante. C’est parti !

Ayutthaya, la capitale décapitée

bangkok ville décapitée

Du XIVe au XVIIIe siècle, la Thaïlande, alors appelée Royaume de Siam, a pour capitale la ville d’Ayutthaya. Elle succède à Sukhothai, première capitale du royaume. 

Le terme « Siam » est tiré du mot Sanskrit « Syama », voulant dire « sombre », en rapport à la couleur de peau de sa population. 

La gloire d’Ayutthaya  

Le vrai nom de la ville est Phra Nakhon Si Ayutthaya, donc pardonnez mon accent et restons simples, disons Ayutthaya, comme tout le monde.

Ce nom vient d’une autre ville, Ayodhya, une cité antique d’Inde. Cela signifie, toujours en sanskrit, « qui ne peut être conquis ». C’est assez ironique pour qui connaît la fin de son histoire. En effet, la ville est complètement détruite en 1767 par l’armée birmane, menée par le roi Hsinbyushin. 

Pour vous donner une idée de sa gloire à l’époque, dites-vous qu’elle comptabilise près d’un million d’habitants. On y dénombre à peu près 1 500 temples ! Surtout, elle est une incontournable plaque commerciale dans le monde entier, car parfaitement située entre l’Orient et l’Occident. Les échanges commerciaux avec toute la planète font d’Ayutthaya la remplaçante de la grande Angkor. 

L’Europe est impressionnée par la puissance et la grandeur du Royaume. On vient d’absolument partout pour visiter cette capitale extraordinaire.  

site historique ayutthaya

Toute belle histoire a une fin

Malheureusement, c’est bien d’avoir le pouvoir et la gloire, mais c’est dur de les conserver. Les ennemis se manifestent assez rapidement. Le plus motivé, et surtout le plus belliqueux, n’est autre que le voisin birman. 

Ce puissant royaume domine déjà le Royaume de Siam et lance une nouvelle offensive en 1767. La ville est mise à feu et à sang. Pour démontrer sa domination et son pouvoir, l’armée birmane va même jusqu’à décapiter les statues de Bouddha.

Devant l’ampleur de la tâche et la perpétuelle menace birmane, Ayutthaya reste en l’état et Bangkok est choisie comme nouvelle capitale. Une nouvelle Ayutthaya se développe tout de même à côté du site historique.

C’est donc un véritable champ de ruines que je m’apprête à vous faire visiter… Mais bon, soyons honnêtes, Ayutthaya a de très beaux restes ! 

C’est un grandiose musée à ciel ouvert inscrit à l’UNESCO depuis 1991. Les temples sont incroyablement bien conservés et il est facile de s’imaginer la grandeur passée de la cité. 

Ayutthaya site historique

Mais où Wat tu ? 

Pardonnez mon jeu de mots, mais savez-vous qu’un temple se dit « Wat » en thaï. Il faut prononcer « vate » comme savate et non « wat » comme kilowatt. 

Maintenant que tout est clair, imaginez un site où vous pouvez vous balader au milieu de 400 temples ! 

Vous allez de découverte en découverte. Chaque site est plus beau que le précédent. On se sent un peu comme Indiana Jones (mais si… avec un peu d’imagination) qui découvre un parc archéologique de près de 300 hectares !

Je vous conseille de louer un scooter ou un vélo pour vous déplacer, car la chaleur et les kilomètres ne font pas bon ménage ! Pour ma part, je visite une dizaine de temples dans la journée. Il est possible de prolonger son séjour, grâce aux nombreuses guesthouses sur place. Je vous conseille de prendre votre temps, pour éviter de vous lasser et de passer à côté de belles choses. 

D’ailleurs, si vos mollets fatiguent trop, que vos pieds gonflent à vue d’œil ou que votre visage devient trop rouge, pas de panique ! Faites une petite pause en prenant un bateau pour faire le tour du site historique et changer de point de vue. C’est aussi très sympa.

Des ruines à la vie trépidante

Le soir arrivant, le soleil se couche sur les temples en briques rouges, autrefois recouverts de plâtre blanc. Il est temps pour moi de vous emmener à Bangkok. 

Le moyen de transport le plus simple pour faire le trajet est le train. C’est pratique, peu cher, agréable et beaucoup plus authentique. Les deux lieux sont distants de 80 kilomètres. En raison de sa proximité, Ayutthaya est une destination parfaite pour une visite à la journée ou pour un week-end.

Bangkok, le cœur palpitant de la Thaïlande

Bangkok est souvent le premier contact que l’on a avec le pays quand on arrive en Thaïlande… Eh bien pas pour moi, comme vous pouvez le lire avec ma première étape à Phuket. Malgré cela, j’adore cette ville, car j’y prends véritablement un grand bain de culture. 

Et, dans mon immense bonté, je vous en fais profiter un peu !

Bangkok, qui es-tu ? 

bangkok capitale thailande

Bangkok est donc la capitale de la Thaïlande depuis 1782, après la chute d’Ayutthaya. Enfin, quand je dis Bangkok, je devrais plutôt dire son vrai nom (accrochez-vous !) : 

«Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast».

Je reprends mon souffle. 

Je parie mes tongs que vous avez arrêté avant la fin. Je me trompe ? Pourtant, vous auriez de quoi faire sensation dans un dîner mondain. 

Bon, en français, ça donne : 

« Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l’énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn. »

Sans surprise, c’est le plus long nom de ville au monde. Mais c’est aussi le plus compliqué, donc restons sur Bangkok !

L’eau, l’élément capital de Bangkok

bangkok chao phraya

La ville est construite autour du fleuve Chao Phraya, qui joue un rôle central dans la vie des habitants. D’ailleurs, quand on se déplace en ville, le chemin le plus rapide est souvent le bateau-taxi !

En revanche, l’eau est également le problème de la ville qui est bâtie autour de nombreux canaux. On dit même que Bangkok s’enfonce de trois centimètres chaque année ! De plus, les habitants doivent régulièrement faire face aux fortes inondations, pendant la saison des moussons.

Pour faire court, si vous prévoyez une escapade à Bangkok en pleine saison des pluies, prenez votre bouée-canard !

Bangkok en quelques chiffres :

bangkok centre ville
  • 14 millions d’habitants, soit 13 % de la population totale du pays,
  • 20,5 millions de touristes internationaux par an, ce qui en fait la ville la plus visitée au monde devant Londres et Paris,
  • plus de 500 tours de plus de 50 mètres de haut (attention au torticolis !),
  • un milliard de kilomètres d’embouteillages par jour… Bon, ok, c’est peut-être juste le ressenti qui parle…

Prenons le pouls de la cité des anges

Après toutes ces informations glanées sur <a target=«_blank» href=«https://fr.wikipedia.org/wiki/Bangkok»>Wikipédia</a>, ce qui me fait vraiment vibrer, ce sont les émotions que je ressens ici.

Quand j’y visite un temple bouddhiste… Quand je me nourris des couleurs et des odeurs de la ville… Quand je vis le mouvement perpétuel de cette mégalopole… Il n’y a pas de doute, c’est véritablement à Bangkok que l’on sent battre le cœur de la Thaïlande. 

Mon programme de deux jours dans la capitale thaïlandaise est assez simple en fait : des temples et encore des temples ! Croyez-moi, ils valent les tours et les détours. 

Voici ceux qui me parlent le plus :

  • le Wat Suthat,
  • le Wat Saket,
  • le Grand Palais et Wat Phra Kaeo,
  • le Wat Pho,
  • le Wat Arun et le Wat Traimit dans le quartier de Chinatown.
wat arun bangkok

Un séjour court, mais intense ! 

Ce qui saute aux yeux quand on arrive en Thaïlande, c’est à quel point les Thaïs passent leur temps à manger ! 

Aujourd’hui, quand je repense à mes visites de temples, je vois des couleurs, du doré, du rouge, du vert… Et je vois tous ces stands, où se mélangent street food, offrandes, snacks et boissons variées… C’est un véritable lieu de vie, où les familles se rassemblent. Chacune de mes visites me laisse une sensation de convivialité et de joie de vivre

Une chose très importante apprise ici est qu’il est très irrespectueux de placer ses pieds face au Bouddha. Il faut toujours s’asseoir en tailleur, car les pieds sont considérés comme « sales ». Dans la culture bouddhiste, c’est la tête qui est considérée comme sacrée. 

Je sais aussi désormais que Bouddha ne doit pas être utilisé comme décoration et encore moins tatoué sur le corps. Évitez pour autant de critiquer la décoration de votre restaurant thaï préféré… ou le tatouage de votre beau-frère fraîchement rentré de vacances en Thaïlande.

Alors, capital cet article, non ?

À bientôt pour une autre escapade sur Newlifesthai.

Virginie

Cet article a 2 commentaires

  1. Maurice

    Bonjour Virginie, je découvre votre blog en suivant Kathleen Phuket, j’ai beaucoup apprécié sa dernière vidéo vous concernant . Vous allez être déçue, je ne vous adresse pas mon CV ni ma photo en maillot de bain et pour cause, un âge un peu trop avancé pour vous, mais plutôt mon admiration pour votre courage et votre parcours. Ce qui me fait commenter ici c’est ce pays, la Thaïlande, qui me fascine et que je ne cesse de visiter virtuellement avant de le faire réellement je l’espère. Alors votre blog je vais le parcourir avec gourmandise. Votre plume et votre humour sont remarquables, merci.

    1. Bonjour Maurice

      Un grand merci pour votre message ça fait tellement plaisir ! J’espère que vous pourrez sincèrement vous rendre en Thailande pour découvrir ce merveilleux pays ! A bientôt sur Phuket qui sait !

Laisser un commentaire