You are currently viewing Road trip intense de 23 jours à l’ouest de Bangkok.

Road trip intense de 23 jours à l’ouest de Bangkok.

Hello les aventuriers ! 

Les vacances de Noël sont là. Pour célébrer les fêtes de fin d’année, je vous emmène à la découverte des provinces de l’ouest de Bangkok ! 

Cet article est un peu plus long que d’habitude… Pour cause, je vous propose un road trip assez exceptionnel de 23 jours, dense à souhait !

Il y en a pour tous les goûts… Des temples, de l’Histoire, des villes et de la nature, des activités insolites et mythiques… Bref, un voyage totalement dépaysant et culturellement très riche ! 

Vous êtes prêts ? En route pour mon plus long road trip depuis que je suis en Thaïlande !

Premières étapes à Samut Songkhram et Phetchaburi

Train et marchés flottants à Samut Songkhram

Après avoir récupéré mon scooter à Bangkok, je commence tout de suite par une petite région authentique du littoral nommée Samut Songkhram, aussi appelée Mae Klong.

Au sud-ouest de Bangkok, elle est réputée pour sa mythique voie de chemin de fer. Pourquoi donc ? Tout simplement parce qu’elle traverse littéralement le marché local. Huit fois par jour, le train oblige les commerçants à replier ponctuellement leurs étals. Ils laissent seulement la place pour la largeur du train… Étonnant, non ? 

Dans la région, on trouve également quelques-uns des marchés flottants les plus connus de Thaïlande, comme Amphawa et Taling Chan. Je décide, entre autres, d’explorer celui de Damnoen Saduak, le plus réputé. J’y loue les services d’un guide privé avec son bateau. Il m’emmène, sur les canaux, voir les boutiques flottantes où l’on trouve de tout… ou presque.

Je visite également quelques temples magnifiques, dont le Wat Bang Kung. Au fil des siècles, il s’est retrouvé prisonnier des branches et des racines des banians voisins. 

La délaissée Phetchaburi 

Après deux jours étonnants, je descends un peu plus au sud ! 

Phetchaburi, vous connaissez ? Si non, rassurez-vous, vous êtes loin d’être les seuls ! Cette province fait encore partie des « zones délaissées », touristiquement parlant. 

La ville possède pourtant de nombreux temples très variés en termes d’architecture. Il y a aussi des grottes, un palais royal, un parc national et des plages paisibles ! 

Grâce aux réseaux sociaux, j’ai parfois la possibilité de retrouver des inconnus, des amis ou des amis d’amis. 

Ainsi, grâce à un ami, Ti Tømy, je fais la connaissance d’Alain et Ooy. Alain est originaire de Metz et Ooy de Bangkok. Ils vivent en Moselle et aiment chaque année venir à Phetchaburi. Après une journée et soirée avec eux, je quitte mes nouveaux amis pour mieux les retrouver un peu plus tard.

De belles rencontres : Alain et Ooy
Alain et Ooy

Hua Hin et Noël 2021 à Cha-Am 

Noel à Cha-Am
Noel à Cha-Am

Me voici maintenant arrivée à Hua Hin, dans la province de Prachuap Khiri Khan. Tout comme Pattaya, elle doit son succès à sa proximité avec Bangkok et ses immenses plages. 

Située sur les bords de la péninsule malaise, on l’appelle « le Deauville thaïlandais ». Attirant beaucoup de touristes et de retraités occidentaux, c’est aussi un lieu de villégiature apprécié de bon nombre de Thaïlandais.

Un programme chargé à Hua Hin

Voici les différents endroits de Hua Hin que je visite :

            – le Baan Sillapin Art Village, avec ses galeries d’art et ses ateliers d’artistes,

            – la Hua Hin Railway Station, l’impressionnante gare et ses salles d’attentes royales,

            – les trois plages de Hua Hin, Khao Takiap et Khao Kalok,

            – les temples bouddhistes Huay Mongkol et Khao Takiap,

            – le vignoble de Hua Hin Hills, abritant le label haut de gamme « Monsoon Valley »,

            – les parcs Rajabhakti et Pranburi Forest avec sa plage attenante et sa mangrove.

Et voici ceux que je voudrais bien visiter, mais qui sont fermés à cause de la Covid :

            – le Maruekhathaiyawan Palace, le palais royal, ancienne résidence de Rama VI, 

            – le Venezia, un majestueux centre commercial inspiré de Venise,

            – le Seenspace, le premier centre commercial en front de mer de tout le pays, 

            – le Plearn Warn, marché vintage renvoyant dans la Thaïlande des années 50, 

            – et le Cicada Market, marché nocturne très tendance. 

Au beau milieu de mes visites, je m’offre une pause. Je remonte à Cha-Am. J’y fête Noël avec une bonne raclette (oui, oui, malgré la chaleur) en compagnie de René, sa copine, Alain et Ooy. 

Noel 2021 avec une raclette !
Une bonne raclette un 25 décembre 2021

Prachuap Khiri Khan, un vrai coup de cœur

Prachuap Khiri Khan
Prachuap Khiri Khan

Je continue en vous proposant une des plus belles découvertes de ce road trip : Prachuap Khiri Khan

Je passe deux jours dans ce petit port de pêche hyper mignon en bordure de trois superbes baies : Ao Prachuap, Ao Noi et Ao Khan Kadai. Me faisant penser à la Baie de Phang Nga, près de Phuket, Prachuap est beaucoup plus discrète et charmante que Hua Hin.

Croisant uniquement des touristes thaïlandais, j’ai la chance de faire la connaissance de Nadine, une Française originaire du Var. En vacances en Thaïlande pendant trois mois, nous sympathisons tout de suite et décidons de continuer quelques jours ensemble. 

Au programme : des temples incroyables avec des singes, des points de vue irrésistibles, des plages, des marchés, des grottes… Nous assistons à des levers et couchers de soleil sublimes. Durant ce séjour, je mitraille comme jamais !

Si vous venez en Thaïlande, je vous conseille vraiment de délaisser un peu la capitale et les plages du Sud. Venez, par exemple, ici, à Prachuap Khiri Khan, pour découvrir la Thaïlande autrement ! Authentique, loin des touristes, c’est elle qui laisse un souvenir impérissable

Le parc national de Khao Sam Roi Yot 

Toujours avec Nadine, cap au nord pour aller découvrir un très très très beau parc national, toujours dans la province de Prachuap Khiri Khan. J’ai nommé : Khao Sam Roi Yot, un véritable coup de cœur pour nous deux ! 

Khao Sam Roi Not, un parc national exceptionnel
Nadine et moi au parc national de Khao Sam Roi Not

Datant de 1966, Khao Sam Roi Yot veut dire “la montagne aux 300 pics”. Elle a la particularité d’être le premier parc national marin de la Thaïlande.

Ici, sur deux jours minimum, vous avez tout ce qu’il vous faut pour vous régaler : plages désertes, mangroves, grottes, villages de pêcheurs, fermes d’élevage de crevettes et crabes, marais d’eau douce, animaux sauvages, pics calcaires… 

On y trouve notamment la mythique grotte Phraya Nakhon, l’emblème de la province, abritant un pavillon royal. L’originalité du lieu est, qu’à une certaine heure (entre 10 et 11 heures, selon la saison), les rayons du soleil passent par une cavité dans la paroi et éclairent majestueusement le pavillon. C’est juste sublime ! 

La sublime grotte de Praya Nakhon
La sublime grotte de Phraya Nakhon

Franchement, après avoir visité un certain nombre de parcs nationaux en Thaïlande, je peux vous affirmer que celui-ci est un de mes préférés… À faire absolument !!!

Coucher de soleil à Khao Sam Roi Yot
Parc de Khao Sam Roi Not au coucher de soleil

Ratchaburi et nouvel an 2021 à Bangkok 

Après une belle soirée à célébrer notre rencontre, mais aussi notre séparation, Nadine continue seule ses visites vers le sud. 

Il est temps pour moi de prendre complètement la direction du Nord. Il me reste trois provinces à visiter durant ce road trip… et pas des moindres : Ratchaburi, Nakhon Pathom et Kanchanaburi.

Ratchaburi est la capitale de la province du même nom, très riche en ressources naturelles et forêts. Elle est la porte d’accès à la Birmanie, par sa frontière ouest

La ville abrite le plus célèbre marché flottant de Thaïlande. C’est le fameux Damnoen Saduak, que j’ai visité au début de ce voyage. Les amateurs d’Histoire ne sont pas en reste. En effet, il y a de nombreux temples et sanctuaires aux influences bouddhistes et hindouistes. On y trouve le populaire Wat Nong Hoi, le Wat Khlong Suwankhiri ou le Wat Santi Chedi, avec son Bouddha souriant. Il y a également le musée national qui permet de comprendre l’Histoire de la région… en anglais, please !

J’y visite également la septième plus belle grotte d’Asie, la Khaodin Cave, à 20 kilomètres de la ville. Elle fait juste 8 000 mètres carrés et 300 mètres de profondeur.

Un passage en 2022 inoubliable

Le 31 décembre, vers 15 heures, j’arrête mes visites pour retourner fêter le Nouvel An à Bangkok !

 Je passe une soirée inoubliable avec Marie, une copine avec qui j’ai longtemps joué au handball. On ne s’est pas vu depuis 21 ans et elle est en vacances avec sa petite famille. Grâce à Facebook, on s’est retrouvé et elle m’invite à leur table dans un hôtel 5 étoiles, le St Régis. Le pied !!!

Un Nouvel An absolument parfait avec, en prime, un feu d’artifice oufissime sur Chao Praya, la rivière qui traverse la ville. 

Merci Marie, merci Bangkok, merci 2021 et BONNE ANNÉE 2022 ! 

Nakhon Pathom, une province magnifique

Après cette soirée exceptionnelle, direction maintenant l’avant-dernière province de ce voyage : Nakhon Pathom. 

C’est une des plus anciennes cités du pays du sourire. Elle s’est énormément développée ces dernières années. On y trouve de nombreuses zones industrielles, agricoles et universitaires.

Le monument incontournable est le Wat Phra Pathom Chedi. C’est le plus haut stupa du monde avec ses 127 mètres de hauteur. Sa construction a été ordonnée par le roi Rama IV et les travaux ont duré 17 ans.

On peut voir également à Phutthamonthon, un parc bouddhiste de 400 hectares, le plus grand Bouddha marchant du monde, avec ses 15,8 mètres de haut. Ce parc est considéré comme le centre mondial du Bouddhisme.

Je visite ensuite un temple incroyable, le Wat Samphran, un bâtiment cylindrique de 17 étages, à la couleur atypique, entouré d’un dragon.

Wat Samphran

Après mes nombreuses visites dans cette région de Nakhon Pathom, je vous emmène à la destination finale, que j’attends impatiemment !

Kanchanaburi, une fin de road trip en beauté

Cette célèbre province a déjà conquis le cœur des touristes, de beaucoup de Thaïlandais et surtout d’expatriés… Moi la première !

Kanchanaburi (Kanchana pour les intimes) est une ville et province située à moins de trois heures de route de Bangkok. Elle est tellement riche en endroits à voir que j’y passe cinq jours ! Dès la fin de la première journée, j’affirme avoir un terrible coup de cœur pour cette partie de la Thaïlande. Au-delà des incontournables à visiter, j’adore l’ambiance, le feeling, les sensations de bien-être et de positivité ! 

Pourtant, paradoxalement, la province est tout d’abord connue mondialement pour son histoire tragique lors de l’occupation japonaise et la construction du mythique pont de la rivière Kwai. D’ailleurs, ce n’est pas Kwai, mais Khwae Yai. Je passe un moment fort face et sur ce pont mythique.

J’ai également la chance d’y rencontrer des gens tellement gentils. Tout d’abord, Yves, un Bordelais qui tient le Main Street Bar au cœur de la ville. Yves est un mec atypique qui a une joie de vivre et un partage sans limites. 

Et puis, Khem, un Thaï de 40 ans, guide touristique parlant parfaitement anglais et partageant sa vie entre Bangkok et Kanchana. Il me propose ses services pour découvrir sa région ! C’est parti !!!

Les pépites de Kanchana

Wat Tham Sua

Parmi la multitude de lieux à visiter, je vous ai sélectionné :

  • les Wat Wang Khanai Hotsprings, un temple simple connu pour ses sources chaudes à 40,5 degrés,
  • le superbe Wat Tham Sua, perché sur une colline avec ses 157 marches (il y a aussi un funiculaire pour les moins sportifs.),
  • le Wat Tham Suea, avec sa grotte du tigre (elle abritait autrefois une famille de tigres.) et son Chedi de sept étages,
  • l’incontournable Thaïland Bruma Railway Centre, une véritable mine d’informations sur l’histoire du pont de la rivière Kwaï,
  • et enfin le superbe parc national d’Erawan. C’est un parc de 550 mètres carrés, aux nombreuses cascades étalées sur sept étages. On peut s’y baigner et les couleurs sont magnifiques.

Cette province a aussi une histoire très forte. En effet, la seconde guerre mondiale a fait rage ici avec l‘occupation japonaise. On trouve de nombreux cimetières rappelant cette sombre époque :

  • le cimetière chinois, construit pour rendre hommage aux milliers d’hommes morts durant la construction de la ligne de chemin de fer entre la Thaïlande et la Birmanie,
  • le cimetière des prisonniers de guerre, morts également pendant les travaux du pont et de la voie ferrée,
  • les grands cimetières militaires de Chunkrai et Donrak.

Pour clôturer la visite de la région, Khem et moi décidons de dormir au River Kwai Jungle Rafts, un des hôtels flottants de la rivière Kwaï. Des chambres en bambou, des hamacs, des éléphants, un bar-restaurant très sympa, un ponton pour se jeter dans la rivière en gilet de sauvetage, la nuit au bruit de l’eau et de la jungle… Franchement, nous vous recommandons cet endroit… sans électricité !

Et, tout simplement, je vous oblige à venir visiter cette province, que j’adore définitivement !!!

L’heure de la reprise à Phuket

Après cette petite semaine passée à Kanchana, entre nature, Histoire et zénitude, ce road trip de 23 jours se termine. Il est temps pour moi retrouver mes élèves en ce début d’année 2022. 

C’est le road trip le plus long de toute ma vie… C’est aussi celui que je classe en numéro un dans mon cœur, parmi les six que j’ai réalisés en Thaïlande ! 

Je rentre à Bangkok pour prendre l’avion me ramenant à Phuket. Aaaah Bangkok… J’y passe une nuit dans un bel hôtel, très bon marché, face à la skyline… Je suis déjà venue plusieurs fois ici, mais en coups de vent… Je dois absolument venir visiter pleinement la capitale.

Quand ? Eh bien, lors de mes prochaines vacances, en février… La décision est prise !

Alors, à très vite, Bangkok… Et à bientôt les amis, sur Newlifesthai !

infographie parc erawan
Des cascades à l’eau turquoise réparties sur 7 niveaux

Laisser un commentaire